Le 3 février 2016, l’autorité de la concurrence a rendu une décision relative à une saisine d’office pour avis portant sur le secteur des audioprothèses

Le mois suivant a été publiée une des toutes premières études sur l’impact économique du déficit auditif en France et dans les pays développés, rédigée par Jean de Kervasdoué et Laurence Hartmann à la demande des organisations professionnelles représentant les audioprothésistes (UNSAF, CNA, SYNEA, SYNAM).

Ces documents très instructifs font apparaître le potentiel de développement du secteur des audioprothèses. 

AudioPro connect vous résume les principaux chiffres de l’audition :

Entre 5 et 6 millions de personnes atteintes de déficience auditive en France.

La diminution des capacités auditives est un véritable enjeu de santé publique. Il est en effet démontré qu’une déficience auditive non corrigée est responsable de détresse psychologique potentiellement grave, et se traduit par un déclin cognitif accéléré et des risques de chute multipliés par 3.

Source : Etude quantitative sur le handicap auditif à partir de l’enquête « handicap-santé ».

 

%

des personnes âgées de 60 ans et plus sont atteintes de troubles de l'audition

Et les troubles de l’audition touchent 3 personnes sur 4 après 70 ans.

Dans le monde, plus de 360 millions de personnes sont atteintes de déficience auditive.

 

%

des malentendants français sont appareillés

le marché des audioprothèses

Le marché des audioprothèses comprend 3 types d’acteurs :

  • les 6 fabricants, établis à l’étranger, dont aucun n’occupe de position dominante en France,
  • les centrales d’achat qui assurent le référencement des produits,
  • les 3065 audioprothésistes présents en France, répartis entre les groupes spécialisés sous enseignes et les indépendants hors enseignes.

 

%

le taux de croissance annuel moyen du marché entre 2004 et 2015

La croissance du secteur des aides auditives est tirée par le vieillissement de la population (la diminution de l’audition étant liée au vieillissement naturel des cellules sensorielles de l’oreille interne, phénomène appelé presbyacousie), mais également par l’augmentation des nuisances sonores et l’écoute prolongée de musique à des niveaux sonores élevées.

Source : Etude Xerfi de décembre 2015

de sourds potentiels

Selon un rapport de la World Health Organization (OMS : Organisation Mondiale de la Santé) de février 2015, près de 1,1 milliard de personnes dans le monde risquent des dommages irréversibles de l’audition en raison d’une exposition régulière à des niveaux de musique trop élevés.

de retard cognitif moyen

Selon l’étude du Pr Franck Lin publiée en 2015, “Hearing Impairment and Cognitive Decline” (“problèmes auditifs et déclin cognitif”), une personne atteinte de 25 db de perte auditive connaît en moyenne un déclin de sa performance cognitive equivalent à celui d’une personne de 7 ans de plus qu’elle.

le coût sociétal de la surdité en France

L’étude sur l’impact économique du déficit auditif publiée en mars 2016 indique qu’en France sans appareillage, le coût du déficit auditif s’élèverait à 23,4 milliards d’euros pour la société”, en raison de son impact direct sur la santé physique et mentale. Aujourd’hui, en tenant compte du taux d’appareillage, ce coût est réduit de 30%

les économies de dépenses de santé si tous les malentendants français étaient appareillés

Selon l’étude récente sur l’impact économique du déficit auditif, si les pouvoirs publics dépensaient 1,5 milliards d’euros pour prendre en charge l’intégralité des dépenses d’équipement des malentendants français non appareillés, cela permettrait d’économiser 1,7 milliards d’euros de dépenses sanitaires liées aux impacts d’une déficience auditive non corrigée sur la santé, soit une économie de 200 millions d’euros pour les finances publiques.

la facture moyenne pour une paire d'aides auditives

Le prix moyen d’une audioprothèse en France était de 950 euros pour un modèle d’entrée de gamme et de 1850 euros pour un modèle haut de gamme en 2014. 80% des malentendants nécessitent deux appareils auditifs.

Source : Décision de l’Autorité de la Concurrence du 3 février 2016 relative à une saisine d’office pour avis portant sur le secteur des audioprothèses 

le reste à charge moyen par patient

L’assurance maladie participe au financement à hauteur de 120 € par aide auditive et les organismes complémentaires d’assurance maladie à hauteur de 330 € supplémentaire. Le prix moyen d’une aide auditive étant de 1550 €, le patient doit donc supporter une dépense de 1100 € par oreille.

Source : Rapport de la Cour des comptes, La prise en charge par les organismes de protection sociale de l’optique correctrice et des audioprothèses, septembre 2013.

Ces chiffres démontrent le potentiel de croissance du secteur de l’audition, et la nécessité de trouver des solutions pour réduire le reste à charge supporté par les patients.

L’étude de l’Inserm de Bordeaux « Déficit auditif déclaré, appareils auditifs et déclin cognitif chez les personnes âgées : une étude sur 25 ans » publiée en octobre 2015, qui montre que l’appareillage permet de freiner le déclin cognitif dû à la perte d’audition, et l’étude de l’impact médico-économique de la surdité qui montre le coût de la déficience auditive pour la société apportent de nouveaux éléments pour sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics sur ces enjeux de santé publique.

Chez AudioPro Connect, nous avons la conviction qu’une utilisation intelligente des nouvelles technologies, validée par des essais cliniques pour en assurer le sérieux et la valeur scientifique et médicale, peut faire bouger les lignes dans ce secteur, au bénéfice des patients, des professionnels de santé autour de l’audition, et des dépenses publiques.